En public

Festival

ZOOM à Théâtre Ouvert - Z.T.O#4

du réel au poétique

du 23 au 30 mai 2018

Quatrième édition de ce temps fort qui explore la manière dont des auteurs, se saisissant de matériaux documentaires (intimes, politiques, historiques, sociétaux…) les agencent, les détournent, les transforment en un acte artistique qui tout à la fois questionne le temps présent et nous déplace par sa force poétique.

En savoir plus...

MISE EN VOIX

A Parté

de Françoise Dô
© DR

© DR

vendredi 25 mai 2018 à 19h

Nicole est de retour dans la région.
Elle refait sa vie avec son nouvel amant, Chat.
Mais Stéphane, son mari dont elle est séparée depuis quelques mois, voit en ce retour l’occasion de la reconquérir. Il commence à la suivre à son insu.
Qu’est-on prêt à faire pour conserver sa famille ?

...........................................

Ce soir est le grand soir mais déjà je trouve qu’il me dévore la bouche de façon étrange.


Dans le cadre de

En savoir plus...

PERFORMANCE

L.F.O. [low frequencies oscillations]

Performance d’Alexandra Badea, Nihil Bordures, Thierry Raynaud

les 29 et 30 mai 2018 à 20h30

On vit dans l’ère du témoin, en pleine tempête médiatique. On se nourrit de témoignages. Mais qu’est-ce qui reste d’un témoignage ? Qui nous le transmet et qu’est-ce qui se perd dans ce processus de transmission ? Qu’est-ce qui a une valeur dans un témoignage : l’information ou l’émotion qu’il produit ? L’exactitude du récit ou l’authenticité de la source ? La sincérité ou la mise en scène ?


Dans le cadre de

En savoir plus...

Festival

Pourtant personne n'est mort

de Laureline Le Bris-Cep

Jeudi 24 novembre 2016 à 19h

durée estimée 1h15
PETITE SALLE
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)

mise en espace Gabriel Tur / Collectif le Grand cerf bleu

avec Marc Berman , Marine Garcia-Garnier, Ines Grunenwald, Laureline Le Bris-Cep, Yoanna Marilleaud, Marion Noone, Zelda Perez, Brune Renault, Florence Weber

 

Un homme, plus très jeune et pas encore tout à fait vieux. Nous sommes chez lui. Entouré de dessins de femmes, il décide de profiter des vacances d’été pour « refaire son intérieur ». Pendant trois années, nous suivons sa solitude, son errance, sa tentative pour se raccrocher au présent. Entre ressassements, rêves et illusions, cet homme tente pourtant d’effectuer quelque chose de concret, de matériel, de physique : faire des travaux dans son appartement, pour y inviter une femme, et retrouver l’amour.

Ce monologue, interrompu par des apparitions de jeunes femmes, souvenirs et/ou fantasmes, interroge l’isolement et la question latente de la dépression.

Cette figure, entre présence/absence, se présente devant nous, sans complaisance, en s’assumant et se riant de lui-même. 

…………

« Je pourrais crever là.
Quand on s’en rendra compte, mon corps sera déjà en voie de décomposition dans mon drap bio. 
Peut-être que ça conserve mieux. 
Je demanderai à la petite vendeuse à l’occasion.
Lucie.
Mes cendres seront jetées du Mont Incudine. Fragmentées en particules volantes. 
Comme ça personne ne se sentira obligé de venir pleurer sur ma tombe. Parce qu’il faut être poli. Parce qu’il faut avoir bonne conscience. Les fleurs fanées dans les cimetières sont vulgaires. »  

Coproduction le Grand cerf bleu, Théâtre Ouvert
Avec le soutien de la Région Ile-de-France du Théâtre, Sortie-Ouest et La Loge 



Liens




Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

Pourtant personne n'est mort©Christophe Raynaud de Lage

 

Les autres événements :

1h20
Jeudi 17 novembre 2016 à 19h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
Jeudi 17 novembre 2016 à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
55 min
vendredi 18 novembre 2016 à 19h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
vendredi 18 novembre 2016 à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
durée 1h50
Lundi 21 novembre 2016 à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
durée 1h
mardi 22 novembre 2016 à 19h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
1h20
mardi 22 novembre 2016 à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
Mercredi 23 novembre 2016 à 19h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
durée estimée 1h25
Jeudi 24 novembre 2016 à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
50 min
Vendredi 25 novembre 2016 à 19h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
Vendredi 25 novembre 2016 à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)

Dans le cadre de