En public

Festival

Festival du Jamais Lu-Paris#5

5ème édition

du 11 au 13 octobre 2019

Incubateur, agitateur, entremetteur, le Jamais Lu chamboule l’écologie théâtrale sur deux continents depuis bientôt 20 ans. À Paris, il est le lieu de la rencontre avec des autrices·auteurs d’ici qui trépignent de faire entendre sans attendre leurs travaux inédits. Ils·elles sont rejoint·e·s par des metteuses·metteurs en scène venu·e·s du Québec qui rajoutent à leur urgence de parler haut en projetant sur la tribune leurs textes tout juste jaillis de l’imprimante, et livrés au plateau par une fougueuse troupe d’actrices·d’acteurs. Leur geste est chahuteur, festif, engagé. De cet entrechoc des cultures découle un scan détonant de notre monde, pour un partage immédiat.

................

Les AUTEURS. TRICES
Hakim Bah, Adrien Cornaggia, Charlotte Lagrange, Gwendoline Soublin

Les METTEUSES EN SCÈNE
Nini Bélanger, Véronique Côté, Édith Patenaude, Solène Paré

avec la TROUPE du Jamais Lu 2019
Cyril Gueï, Jade Herbulot, Karim Kadjar, Constance Larrieu, Maïka Louakairim, Sidney Ali Mehelleb, Cyril Metzger, Bénédicte Wenders
et deux apprenti.e.s du Studio d’Asnières - ESCA : Ambre Dubrulle et Lubin Labadie

En savoir plus...

Festival

Focus à Théâtre Ouvert F.T.O#6

du 14 au 30 novembre 2019

Avec notamment Baptiste Amann, Rémy Barché, Christophe Brault, Guillaume Cayet , Sonia Chiambretto, Marceau Deschamps-Ségura, Simon Diard, Duncan Evennou, Aurore Jacob, Lancelot Hamelin, Mohamed Kacimi, Hassane Kassi Kouyaté, Nicolas Maury, Hala Moughanie, Stanislas Nordey, Guillermo Pisani, Laurent Poitrenaux, Noëlle Renaude , Edouard Signolet, Yoann Thommerel

En savoir plus...

Festival

Taïga (comédie du réel)

d’Aurianne Abécassis

Samedi 27 octobre à 20h30

1h30
COUPOLE
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)

Mise en voix Alexia Bürger

avec Camille Trophème, Olivier Constant, Émilie Chevrillon, Vincent Debost, Samuel Churin

Le 11 novembre 2008, 150 policiers débarquent dans le petit village de Tarnac, et arrêtent en grande pompe les neuf auteurs présumés des sabotages de lignes de chemin de fer intervenus quatre jours plus tôt. Tout cela sous l’œil des caméras qui diffusent les images en boucle à la télé. C’est  l’Opération Taïga.

La suite est celle-ci : garde à vue de 96 heures, prison pour certains, assignations à résidence. Le déploiement de moyens que l’on ne réserve pas à tout le monde. Ce sont de dangereux terroristes, nous dit-on. La ferme qu’ils ont achetée, ce serait leur QG. Ils veulent, paraît-il, renverser l’Etat. On les appelle anarcho-autonomes.

Dix ans plus tard, le chef d’accusation d’« association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste » est abandonné et le procès pour sabotages se conclut par une relaxe générale.

Taïga est une tentative de raconter cette affaire symptomatique d'une époque où se mêlent le politique, le médiatique, et le judiciaire. Pour tenter de questionner notre rapport à l’autorité, à la sécurité, à la désobéissance aussi, et mettre un peu de lumière sur ce qui est déjà considéré comme le plus grand fiasco de l'anti-terrorisme français de ce début de XXIe siècle.  







  

Les autres événements :

50 min
Vendredi 26 octobre à 20h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
1h30
Samedi 27 octobre à 16h
Entrée libre sur réservation
1h
Samedi 27 octobre à 18h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
Dimanche 28 octobre à 16h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
Dimanche 28 octobre à 18h
Entrée libre sur réservation

Dans le cadre de