En public

MISE EN SCÈNE

La mer est ma nation

de Hala Moughanie

mercredi 23 septembre à 19h

Un homme et sa femme vivent dans un faubourg de bord de mer que les déchets ont envahi. Ils entendent dire un jour que des réfugiés, fuyant le pays voisin en guerre, arrivent en ville. Sans doute certains voudront-ils s’installer chez eux.

Que faire ? Installer une barrière ? Se réjouir de cette nouvelle compagnie ? Surgissent deux femmes, une mère et sa fille au parler étrange. Les territoires dès lors vont se redistribuer...


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN SCÈNE

JEANNE & LE ORANGE & LE DÉSORDRE

de Louise Emö
JEANNE & LE ORANGE & LE DÉSORDRE ©Alban Van Wassenhove

JEANNE & LE ORANGE & LE DÉSORDRE ©Alban Van Wassenhove

jeudi 24 septembre à 19h

“qu’est-ce qui se passe

quand même la langue

ne t’a pas prévue”

 

Est-on encore une mère quand il n’y a plus l’enfant, est-on encore une femme sion faillit en tant que mère, est-on encore quelqu’un sans mot pour se dire ?

Jeanne : une tentative de langue, de partage du monde déserté par la parole d’une femme en décalage, qui doit tout renommer avec joie et non sans peine. La parole est au centre, abrupte, en tension avec la technicité de l’élocution et de l’interprétation sur le fil, près de l’effondrement.


Dans le cadre de

En savoir plus...

LECTURE-PERFORMANCE

Grandes surfaces

de Baptiste Amann
Baptiste Amann © C.Raynaud de Lage

Baptiste Amann © C.Raynaud de Lage

vendredi 25 septembre à 19h

Quand Baptiste Amann a découvert L’école du micro d’argent du groupe IAM, c’était en l’écoutant au casque audio sur l’une de ces bornes d’écoute que l’on trouvait alors dans les centres commerciaux. C’était à Avignon, en avril 1997. Il avait 11 ans. Cette expérience globale fut pour lui un choc esthétique et sensible, considérable.

 


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN ESPACE

Charabia (toad movie)

de Sandrine Roche

samedi 26 septembre à 17h

Noémie vit dans un monde de crapauds mous, dont le charabia l'empêche de construire quoique ce soit de personnel. Elle se rebaptise Nemo - « c'est plus simple au niveau de l'articulation des syllabes » - prend le large, rencontre Georges, et tous deux s'échappent pour un toad movie à la recherche d'eux-mêmes.

 

Charabia est issu d’un travail mené tout au long d’une année, avec des collégiens du département de la Haute Garonne, dans le cadre du dispositif Parole en Je(u) organisé par la compagnie Nelson Dumont.


Dans le cadre de

En savoir plus...

MISE EN VOIX

Fanny

de Rebecca Deraspe

dimanche 27 septembre à 17h

Fanny vient tout juste d’avoir 55 ans et vit avec son conjoint Dorian une magnifique et inaltérable histoire d’amour. Le couple, qui habite dans une maison assez confortable, décide d’accueillir une locataire pour occuper une chambre inhabitée.

En ouvrant la porte à cette universitaire, étudiante en philosophie, ils seront confrontés à une jeunesse engagée, foncièrement différente d’eux. Et pour Fanny, cette rencontre déclenchera un désir absolu de redéfinir sa façon d’être au monde.

 


Dans le cadre de

En savoir plus...

du lundi 17 au samedi 22 novembre 2014

F.T.O # 1 vise à mettre en partage des écritures pour le théâtre, dans leur exigence et leur diversité, dressant une cartographie, incomplète et subjective, mais aussi ouv

Lire toute la présentation générale...

Toute ressemblance ou similitude, d’après Au bout du couloir à droite, d’Aurore Jacob

17 novembre à 20h30

1h15
COUPOLE
Tarif B (12€ - 6€)

Conception et interprétation  Olivia Grandville
Création lumière Yves Godin
création sonore Gwennaëlle Roulleau

Remerciement à Fernanda Barth, Sophie Daull et Sylvain Prunenec 

A l’invitation de Théâtre Ouvert, qui accompagne depuis le début son écriture, Aurore Jacob, jeune auteure, a rencontré Olivia Grandville, chorégraphe et danseuse confirmée, en vue d’une création à partir d’Au bout du couloir à droite.
Cette pièce est la première de l’auteure présentée à un public et publiée dans la collection Tapuscrit de Théâtre Ouvert : Elle argumente, elle proteste, elle négocie, elle flatte, elle séduit, elle craque, elle hurle, elle explose, elle accepte, elle se soumet, elle se punit… On ne saura rien de cette femme, de la guerre qu’elle traverse, du pouvoir qui la broie, juste qu’elle connaît le pli de l’obéissance. Je me suis souvent demandé à quelle activité de survie pouvait se livrer un corps à l’isolement ? Qui plus est celui-là, le corps d’une danseuse ? Peut-être ici, c’est la dépense folle de la langue qui travaille, le halètement du souffle qui s’épuise, la machine mentale à plein régime, toute cette danse empêchée, qui la tient debout.
O.Grandville

Olivia Grandville affirme depuis toujours dans ses projets son intérêt pour la dimension polysémique de la danse, en particulier les correspondances entre le geste et le verbe. Ainsi notamment dans ses deux récents spectacles : Le Cabaret discrépant qui mêle acteurs et danseurs autour de textes d’Isidore Isou et d’auteurs du mouvement lettriste, L’Invité mystère (précipité) où elle met en scène le roman de Grégoire Bouillier avec le comédien Manuel Vallade.

LES SUITES ......

Au bout du couloir à droite, d’Aurore Jacob, a été récompensée en 2010 par le prix d’encouragement du Centre National du Théâtre et est édité dans la collection Tapuscrit de Théâtre Ouvert

Production Théâtre Ouvert 
Avec le soutien de l’Association Beaumarchais-SACD



Liens




Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

Olivia Grandville © Christophe Raynaud de Lage

©DR

©DR

Biographie

Olivia Grandville

Olivia Grandville © DR

Olivia Grandville © DR

Olivia Grandville a été formée à l’École de danse de l’Opéra de Paris, en 1981 intègre le corps de ballet.

Lire la suite...

 

Les autres propositions

50 minutes
17 novembre à 19h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
45 minutes
18 novembre à 19h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
25 minutes
18 novembre à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)

Rencontre avec l'auteur à l'issue de la présentation

50 minutes
19 novembre à 19h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
1h30
19 novembre à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
1h15
20 novembre à 19h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
50 minutes
20 novembre à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
25 minutes
21 novembre à 19h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
53 minutes
22 novembre à 17h30
Entrée libre sur réservation
55 min
22 novembre à 19h
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)
50 min
22 novembre à 20h30
Tarif C (5€ - 3€ - entrée libre avec La Carte TO)

Jour et Je pars deux fois sont publiés dans la collection Tapuscrit de Théâtre Ouvert

Dans le cadre de